Vous reprendrez bien un peu de poulet !

« Quand le frimas est là…prends garde à tes doigts » … peu de photos donc !

poulets01 poulets02 poulets03 poulets03b poulets03c poulets04 poulets05 poulets06
poulets07 poulets07b poulets08

Nous sommes, tout de même, repartis sous le soleil mais dans l’ignorance totale de ce que Pierric s’était collé sur la joue sur la photo du repas …. (!)

Les commandes nouvelles sont arrivées…

commande

Pour cette 6ème période, je vous propose de tester les bons de commande en ligne.

Ils sont un peu différents des anciens afin de mettre en avant l’idée de l’engagement individuel de chacun, le fait que le partenariat se fait entre un producteur et un acheteur (et non entre les producteurs et l’amap).

Pour passer commande :

* Aller sur la page « CONTRATS » (dans le bandeau noir sous le titre du blog)

* Cliquer sur l’image correspondant au contrat sur lequel vous souhaitez commander : un tableur va s’ouvrir.

* Remplir les cases jaunes avec  vos nom-prénom, adresse et téléphone ainsi que celles avec les quantités souhaitées.

* Imprimer les bons et apporter-les avec votre règlement le jour des commandes (vendredi 15 août 2014 à 18h30 au local de l’amap)

En cas de dysfonctionnement, surtout faites moi remonter les problèmes que je puisse y remédier.

Bonnes commandes !

 

Feuille de chou n°11

herbes sauvages

(Proposée par Colette HERON – amapienne Bellemoise -61)

 la CONSOUDE

consoude On la trouve un peu partout, dans les fossés, dans les prairies, les bois des vallées. Elle aime la terre riche, profonde et humide.
Son nom populaire « langue de vache » est dû à son toucher rapeux et à la forme évocatrice de ses feuilles.
Lorsque l’on froisse les feuilles un parfum de concombre se dégage.

Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage.

♦ Avec la Consoude :

Elle contient de la vitamine B12, très rare dans le règne végétal. On peut se servir de ses belles feuilles comme base de tarte, ou pour réaliser une « sole végétale ». Pour cela, poser 2 feuilles de même taille l’une contre l’autre, les petits « poils » leurs permettent de bien adhérer l’une contre l’autre. Puis tremper dans une panure et faire frire à la poêle quelques minutes.

le PLANTAIN

plantainLe plantain (plantago) est une plante médicinale que l’on retrouve dans nos pelouses,  prairies, talus, etc.
Il existe de nombreuses variétés de plantain qui sont toutes comestibles, les jeunes feuilles sont les plus appréciées.

Actuellement, il est surtout reconnu et utilisé dans les cas de pathologies respiratoires y compris allergiques, les conjonctivites allergiques, les pathologies urinaires et les problèmes de peau.Il est réputé également pour ses effets cicatrisants, dépuratifs, diurétiques, expectorants…..On le connait moins pour son efficacité sur l’ulcère de l’estomac.

Il est aussi utilisé pour à sa capacité à soulager les piqûres d’insectes par frottement des feuilles sur celles-ci.

♦ Avec le Plantain :

Il existe beaucoup d’espèces différentes. Ici, il y a du petit, du moyen et du grand plantain, selon la largeur des feuilles .Celles-ci se reconnaissant facilement par leurs nervures parallèles. On peut utiliser ses feuilles dans une salade car elles sont riches en protéines et vitamine C.

 

Une petite dernière pour la route ….

♦ Cake aux orties

– 150gr de farine
– 3 œufs
– 1 verre de lait
– ½ verre d’huile de tournesol
– 1 c à café de bicarbonate de soude
– 200 gr de pointes d’orties
– 50 gr de fromage râpé
– 50 gr de chèvre frais

Faire chauffer le four à 180°.
Laver les orties à grande eau et les plonger 1 min dans de l’eau bouillante, bien les égoutter, les hacher menu et les réserver.
Dans un saladier, mélanger la farine, le bicarbonate, le sel et les œufs.
Incorporer ensuite le lait et l’huile jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
Ajouter les orties, les fromages, mélanger, verser dans un moule à cake huilé et fariné.
Mettre 50 min au four, laisser tiédir avant de démouler.

Servir avec une salade, un coulis ou tartiner avec un pesto.

Feuille de chou n°10

radis rose

(proposée par Colette Héron – amapienne bellêmoise-61)

Rond écarlate Sora, (une jeunesse de printemps dans nos assiettes ),
radis fluo (vraiment de mode cette année),
radis de 18 jours (très pressé de pousser celui-là),
radis duo mirabeau (jamais seul dans l’assiette),
ou encore radis raxe rond ou radis de géant de Sicile …,
rond ou long, quel que soit sa variété le radis rose est calmant, dépuratif, draineur du foie, antiscorbutique et antirachitique, antiseptique du sang et des bronches.

Recettes avec les fanes :

Il faut les faire fondre à feu doux avec une ou deux cuillerées d’huile d‘olive avant de les transformer

Flan de fanes de radis rose

♦ Fanes d’une botte de radis,
♦ 3 œufs,
♦ 20 cl de crème ou lait végétal,
♦ échalote,
♦ 40 gr de fromage râpé,
♦ 40 gr de farine,
♦ ciboulette, poivre, sel

Mixez le tout, cuire au four maxi 20 mn

Velouté, coulis, soupe ou encore pesto
de fanes de radis

♦ en soupe : associez et mixez avec un autre légume pour donner plus de volume (fenouil ou courgette ou poireaux…).
Exemple :
Faites cuire les feuilles dans un bouillon, avec une pomme de terre coupée en dés. Mixez le tout et servez avec de la crème fraîche, du paprika ou du gruyère râpé

♦ en coulis : mixez avec une crème végétale liquide (crème d’avoine, de riz, d’épeautre…) pour napper des galettes de céréales ou légumineuses, des légumes vapeur ou accompagner des pâtes.
Exemple : avec des fanes de deux bottes, laissez fondre à feu doux pendant quelques instants avant de verser 1 litre d’eau.
Dès que c’est chaud, ajoutez 1 poignée de flocons de riz et laissez cuire une dizaine de minutes en remuant. Avant de mixer, incorporez 2 c à s de purée d’amandes, du sel et du poivre.

♦ en plus épais, un pesto à tartiner sur des galettes de sarrasin