Feuille de chou n°11

herbes sauvages

(Proposée par Colette HERON – amapienne Bellemoise -61)

 la CONSOUDE

consoude On la trouve un peu partout, dans les fossés, dans les prairies, les bois des vallées. Elle aime la terre riche, profonde et humide.
Son nom populaire « langue de vache » est dû à son toucher rapeux et à la forme évocatrice de ses feuilles.
Lorsque l’on froisse les feuilles un parfum de concombre se dégage.

Le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage.

♦ Avec la Consoude :

Elle contient de la vitamine B12, très rare dans le règne végétal. On peut se servir de ses belles feuilles comme base de tarte, ou pour réaliser une « sole végétale ». Pour cela, poser 2 feuilles de même taille l’une contre l’autre, les petits « poils » leurs permettent de bien adhérer l’une contre l’autre. Puis tremper dans une panure et faire frire à la poêle quelques minutes.

le PLANTAIN

plantainLe plantain (plantago) est une plante médicinale que l’on retrouve dans nos pelouses,  prairies, talus, etc.
Il existe de nombreuses variétés de plantain qui sont toutes comestibles, les jeunes feuilles sont les plus appréciées.

Actuellement, il est surtout reconnu et utilisé dans les cas de pathologies respiratoires y compris allergiques, les conjonctivites allergiques, les pathologies urinaires et les problèmes de peau.Il est réputé également pour ses effets cicatrisants, dépuratifs, diurétiques, expectorants…..On le connait moins pour son efficacité sur l’ulcère de l’estomac.

Il est aussi utilisé pour à sa capacité à soulager les piqûres d’insectes par frottement des feuilles sur celles-ci.

♦ Avec le Plantain :

Il existe beaucoup d’espèces différentes. Ici, il y a du petit, du moyen et du grand plantain, selon la largeur des feuilles .Celles-ci se reconnaissant facilement par leurs nervures parallèles. On peut utiliser ses feuilles dans une salade car elles sont riches en protéines et vitamine C.

 

Une petite dernière pour la route ….

♦ Cake aux orties

– 150gr de farine
– 3 œufs
– 1 verre de lait
– ½ verre d’huile de tournesol
– 1 c à café de bicarbonate de soude
– 200 gr de pointes d’orties
– 50 gr de fromage râpé
– 50 gr de chèvre frais

Faire chauffer le four à 180°.
Laver les orties à grande eau et les plonger 1 min dans de l’eau bouillante, bien les égoutter, les hacher menu et les réserver.
Dans un saladier, mélanger la farine, le bicarbonate, le sel et les œufs.
Incorporer ensuite le lait et l’huile jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
Ajouter les orties, les fromages, mélanger, verser dans un moule à cake huilé et fariné.
Mettre 50 min au four, laisser tiédir avant de démouler.

Servir avec une salade, un coulis ou tartiner avec un pesto.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s